Bonjour la toile!

 

Je me pose enfin pour vous parler de mon dernier ouvrage! Plusieurs mois ont passé depuis que je l'ai commencé. Mais j'ai pris mon temps, d'un côté, et de l'autre j'en ai de moins en moins, comme je vous l'ai déjà confié. La dure vie des Artisans/Commerçants/Parents.

 

Bref, après un été passé à crocheter, l'inspiration tricot m'était revenue en feuiletant le Modes et Travaux de Novembre. Une invitée de choix y présentait ses magnifiques créations : Alice Hammer, une styliste tricot au talent indéniable que vous pouvez suivre sur Facebook ou Ravelry. Elle s'est associée à la filature du Valgaudemar pour quelques projets tous plus beaux les uns que les autres.

 

Et j'ai gravement flashé sur THE PULL! La couleur, le côté loose, les torsades, tout cela m'a totalement fait oublié la présence de ce point de riz - que je n'affectionne pas du tout... Evidemment, vous connaissez mon affect pour les fils Bergère de France, c'est encore vers l'un d'entre eux que je me suis tournée pour la réalisation de ce modèle. Mais promis Alice, je testerai bientôt les fils de la filature du Valgaudemar, et je ne manquerai pas de vous en donner mon ressenti! 

 

Le fil Pure Douceur de BDF est mon fil Chouchou depuis quelques années maintenant. Il donne des tricots aussi légers que chauds, c'est MON DOUDOU!!! Une fois de plus, je me suis faite violence pour résister à l'envie de Noir ou de Gris... mon coeur a balancé sur le coloris PEAU. Il donnera encore plus de douceur et de volupté à mon ouvrage! 

 

Les rangs de côtes sont littéralement interminables... mais une fois effectués, l'alternance de torsades et point de riz font avancer assez rapidement le travail. Les motifs se dessinent vite. C'est alors que je me suis aperçue du problème dans les explications de Modes et Travaux... Est-ce que je les ai mal interprétées? Est-ce un soucis de confusion du "place derrière" / "place devant" de l'aiguille à torsades? Je me pose encore la question même si j'ai lu, relu et re-relu les consignes! Le verdict tombe : je n'obtiens pas le même dessin que le modèle... J'obtiens des torsades et non des alvéoles! J'aurai pu tout défaire et recommencer en modifiant le placement de l'aiguille à torsades. Loin de moi l'idée de me montrer fainéante, j'ai simplement trouvé que mon motif était plutôt sympa! Adjugé! Mon ouvrage n'en sera que plus unique...

 

alice douceur

 

Le raglan reste une technique de tricot que j'affectionne particulèrement, celui de ma première manche (par laquelle j'ai commencé) était simplement parfait... L'inconvénient de laisser un ouvrage en plan quelques temps, c'est que lorsqu'on veut le reprendre, on n'obtient pas toujours la même qualité/régularité de tricot, et là pour le coup, impossible de me souvenir quelle alternance de mailles j'avais choisie pour le raglan de ma manche... Je ne l'ai retrouvée qu'au moment de monter mon dernier raglan, celui du devant... Et bien quand je vous dis que je ne suis pas fainéante : J'ai TOUT recommencé, défait la deuxième manche et le dos pour obtenir des raglans absolument identiques!

 

alice douceur 5

 

Pour le col, le tuto indique de reprendre les mailles des quatre parties et de le monter en rond... Impossible pour moi de travailler en rond sur si peu de mailles... Je crois que je n'assimilerai jamais la technique utilisée par mes copines blogueuses pour parvenir à tricoter chaussettes ou bonnets avec des aiguilles circulaires... Quand on est pas douée...

Assembler un raglan est juste un vrai plaisir en couture invisible... Cela donne un ouvrage parfait et un fini vraiment superbe.

Et voilà, mon ouvrage doux, voluptueux, et assurément plus léger que le modèle original! J'ai l'impression d'être enveloppée dans un nuage... Le mohair de mon fil le rend si tendre!

 

alice douceur 4

 

A bientôt!!!

 

Fil utilisé : Pure Douceur, Bergère de France - 6 pelotes

Aiguilles numéros 3.5 et 4

Modèle Alice Hammer pour la Filature du Valgaudemar